Suites de l'Erikaétudes écotoxicologiquescolloques scientifiqueséchangesjeu

Un suivi des conséquences écologiques et écotoxicologiques dues au naufrage de l'Erika.
Projet à l'instigation du Ministère de l'Aménagement du Territoire et de l'Environnement co-animé par
l'Institut National de l'Environnement Industriel et des Risques (INERIS) et de l'Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la MER (IFREMER) en association avec les Universités de la façade Atlantique

 

Mesurer les impacts sur :
les coquillages, les poissons, les oiseaux, les mammifères marins,
la végétation,
la pollution dans les sédiments, l'eau, les marais salants.
 
Analyser les conséquences :
de la dégradation du fioul,
du nettoyages des plages.
Repérer et analyser le moment où les écosystèmes auront retrouvé leur équilibre.
 
 

Ce programme est visé par :
1) un comité de pilotage national qui rend un avis sur les orientations stratégiques données au programme,
2) un conseil scientifique qui évalue le programme ainsi que les résultats de chaque projet
3) un secrétariat permanent qui veille à la bonne mise en œuvre des projets,
4) un secrétariat scientifique qui anime et coordonne les projets.
 
 

Tout projet du programme (aujourd'hui près de 30) doit avant d'exister sur le terrain :
1) répondre au cahier des charges suivant :
Etude spatiale et temporelle de la contamination chimique et sa répartition dans les milieux,
Transformation et biodisponibilité des hydrocarbures,
Impact sur les organismes vivants,
Suivi de la restauration des milieux et des espèces et littoral,
 
2) être expertisé par au moins deux chercheurs indépendants au projet,
 
3) être mis en perspective par rapport aux autres projets déjà engagés et aux besoins,
 
4) recevoir une notification de financement par le ministère.
 

Sitemap